Isaenlive

Une blogueuse de mère au Luxembourg, sous-douée en gestion familiale, tendance à dramatiser mais à rire aussi...

L’avion en famille, l’aventure continue !

96202374_o (1)

D’abord, on arrive à l’aéroport de Luxembourg, le parking est plein.

Moment d’hébétement : du jamais vu. On sonne à l’interphone, on nous indique qu’il y a un parking découvert un peu plus loin. On opte pour un arrêt éclair chez les taxis pour tout décharger à proximité de l’entrée. Mon mari me laisse donc avec une poussette, deux enfants et deux valises devant l’aéroport. Depuis que je suis mère, y a des trucs que j’arrive à faire qui dépassent toute rationalité, j’ai réussi à atteindre le guichet avec tout.

Une fois dans l’avion, on apprends qu’il y a des turbulences : il faudra garder la ceinture durant tout le volprévient l’hôtesse de l’air. Si pour un adulte, c’est irritant, pour un mini-pouce hyperactif de deux ans, c’est de l’ordre de l’irrationnel. Mon mari a géré une heure, ensuite mon fils a laissé éclater sa contrariété en hurlant… Ces grands moments où le gosse qui hurle, c’est le sien.

ALERTE DÉCISION : pour le prochain vol, arrêter de faire la mère courage, noble, décrire le ciel et lire des histoires jusqu’à épuisement : acheter un lecteur dvd pour divertir les enfants. J’attends d’ailleurs des conseils des lecteurs si vous connaissez des bons produits.

Vu l’aller, j’étais angoissée pour le retour… on a commandé un taxi qui n’est jamais arrivé. On a sorti les enfants à l’heure indiquée au taxi et au bout d’un quart d’heure, mon fils a commencé à s’impatienter et s’agiter, je l’ai donc attaché dans sa poussette, ce qui a déclenché des pleurs de protestation. Mon mari décide de rentrer pour rappeler le taxi, ma fille le suit en courant dans les escaliers … et se prend une porte dans la figure.Hurlement. Mon coeur se soulève. L’image arrive après le son : ma fille arrive la joue rouge mais pas de sang. Sa grand-mère lui donne des glaçons dans un sac pour éviter l’hématome. On monte dans le taxi, les enfants pleurent, on est à la bourre.

A l’aéroport, je suis allée directement acheter des sucettes et des bonbons pour calmer les loulous. S’il y avait eu un stand de lecteur dvd, j’aurais acheté. Le vol s’est trés bien passé. L’hôtesse de l’air me souffle, admirative, que nos enfants sont sages… J’ai dit que c’était le résultat de notre éducation … non… allez je l’ai joué humble : j’ai dit que c’était un jour avec.

Coup de cœur? Partagez le!

Laisser une réponse