Isaenlive

Une blogueuse de mère au Luxembourg, sous-douée en gestion familiale, tendance à dramatiser mais à rire aussi...

Une mère presque parfaite

     Mercredi dernier, je ne travaillais pas, c’est donc avec une relative bienveillance qu’au petit matin, j’ai ouvert les volets et découvert la neige dans la rue : pas besoin de déblayer l’entrée du garage et sortir la voiture. Évidemment, les enfants qui pouvaient rester au lit et me permettre de déjeuner tranquillement se sont réveillés tôt, à 7h. J’aurais apprécié qu’ils le fassent la veille ou on est parti en retard à la crèche et au travail.

     Ambiance Petite maison dans la prairie, je suis la mère modèle, je prends ma fille de deux ans et demi dans les bras, j’arbore un sourire exalté et lui montre la neige au dehors. J’aimerai qu’elle fasse « Wouah !». En fait, elle me regarde moi, dubitative, je ne dois pas être une super comédienne. Quand soudain son regard s’échappe vers la fenêtre, ses yeux s’écarquillent, sa bouche s’ouvre et elle annonce, mue par un enthousiasme fou : « Maman !!! Le camion poubelle ! »

     Le camion poubelle pour ma fille, c’est encore mieux que le bus. Alors que le bus, on peut y monter. Quand on part le matin en même temps que le camion  poubelle, on le suit dans toute la rue pour le plus grand bonheur de ma fille. Parfois le chauffeur sort son bras gauche par la fenêtre et m’indique que je peux doubler, je fais signe que je reste. Je n’imagine même pas ce qu’il pense. Ni ce que pensent les voisins qui nous doublent nous et le camion poubelle. Mais bon, c’est aussi ça être une bonne mère : être prête à beaucoup de sacrifices.

Coup de cœur? Partagez le!

Laisser une réponse