Isaenlive

Une blogueuse de mère au Luxembourg, sous-douée en gestion familiale, tendance à dramatiser mais à rire aussi...

C’EST BROADWAY A LUXEMBOURG !

Nos danseuses après le spectacle au grand théâtre

Ce week-end, c’était le spectacle de fin d’année du cours de danse de ma fille.

Quand on a appris avec d’autres parents, il a quelques semaines, que les places du spectacle étaient payantes et de 25€ à 45€, on a eu un choc. On a protesté mollement, entre nous, que c’est indécent, inacceptable, qu’on n’irait pas et finalement on a réservé une place, enfin trois places, vu que pour mon fils de trois ans, c’était payant aussi, au Grand Théâtre de Luxembourg.

Et puis on a vu le spectacle de L’école de ballet Li Marteling. Attention, je dis LE spectacle dans sa globalité, parce que normalement, à ce type de manifestation, soyons honnêtes, on regarde ses enfants à soi et le reste du temps, on attend avec espoir qu’ils repassent. Là, pour faire bref, je ne suis pas seulement restée bouche-bée, ma mâchoire est tombée au sol.

C’était magnifique, magique, émouvant, pro… C’était du grand spectacle.

On a eu une grande variété de tableaux, on dit ainsi je crois, avec de la danse classique: de magnifiques danseuses licornes dont les pointes, sabots frappaient le sol, de la danse moderne, du jazz, du hip hop, du cabaret. Les danseurs avaient des costumes magnifiques: de l’Espagne andalouse aux danseuses à la lanterne d’Aladin qui nous ont enchantés, des fées clochettes aux poupées mécaniques accompagnées de deux danseurs tout mignons.

Et nos choupinettes ? Le plus jeune groupe est nommé les aérokids (un mélange bizarre entre Aerosmith et Coolkids) a exécuté un tableau avec la thématique de la chenille verte. Bon, la tenue verte était particulière, certes, mais un joli spectacle qui a entrainé l’enthousiasme du public. A noter pour plus tard : chercher si il y a une métaphore de la chenille qui devient danseuse papillon.

Et soudain sur scène, ils sont 50 dans une chorégraphie. C’est New-York. Tu te demandes d’où ils sortent tous. Cathy, la prof. de nos fillettes arrive sur scène et on découvre, ébahis,  son talent. Voilà. Plus de deux heures d’un beau spectacle qu’on retournera voir l’année prochaine avec grand enthousiasme.

Coup de cœur? Partagez le!

Laisser une réponse