Isaenlive

Une blogueuse de mère au Luxembourg, sous-douée en gestion familiale, tendance à dramatiser mais à rire aussi...

Cosette

83177471_p

Après ma belle-mère, c’est mon père qui témoigne de sa stupéfaction quant à la froideur de la chambre des enfants. « Ça ne m’étonne pas qu’ils soient malades… ».

En 2010, à la naissance du premier bébé, on a chauffé la chambre pendant quelques semaines, jusqu’à ce que le pédiatre s’enflamme (sic).  » Madame, plus aucun enfant ne tombe malade du froid, ce sont les virus qui apportent les maladies. La plupart des enfants sont trop couverts et le chauffage dans la chambre assèche la gorge, les fait tousser, éteignez-moi ça, ou bien mettez un humidificateur. »

Moi je suis scolaire, j’applique à la lettre. Depuis l’alerte du pédiatre, on a coupé le chauffage dans toutes les chambres. Quand j’écris cela, on dirait qu’on a quatre ou cinq chambres dans notre immense villa, mais il y en a deux dans notre appart. Sans chauffage.

Alors la famille s’offusque pour les pauvres enfants dans le froid, ma belle-mère d’Espagne, habituée à de plus hautes températures, est carrément traumatisée. On passe pour les Tenardier alors qu’on écoute juste le pédiatre. Cependant, mon fils a une couette en plume d’oie et ma fille, un lit haute couture, fait main par belle-maman avec couverture en laine anglaise et draps en satin de coton. Et tout ça… on peut se le payer grâce aux économies de chauffage.

Coup de cœur? Partagez le!

Laisser une réponse